Portail Magazine Forum Annuaire
Le Portail » Techniques » Techniques et modes de pêche

Comment pêcher la carpe ?

A l′heure actuelle, de nombreuses techniques de pêche permettent d′aborder la capture de la carpe avec plus ou moins de réussite selon les conditions dans lesquelles se déroule la session. Toutefois, deux grands modes de pêche ressortent principalement du lot, avec leurs avantages et leurs inconvénients ...

Il ne s'agit pas ici d'entrer dans le petit jeu conflictuel gentil mais stéréotypé qui oppose d′un côté les carpistes adeptes de la canne fixe et, de l′autre, ceux qui ne jurent que par le lancer (les premiers reprochant aux seconds, en quelque sorte, de tricher en utilisant des matériaux et montages "illégaux" car rendant la capture "trop facile" et, inversément, les seconds dénonçant le manque d′ambition des pêcheurs au coup). Les deux techniques se complètent et c′est à vous de choisir celle qui vous convient le mieux d′après vos envies et vos objectifs.

La pêche au coup à l′élastique

La pêche au coup se définit comme la façon de capturer des poissons à un endroit déterminé appelé "le coup", sur lequel, par l′amorçage, le pêcheur les a attirés. La pêche au coup peut donc apparaître comme statique mais, en fait, elle relève de l′application de techniques et de stratégies et demande un sens de l′eau particulièrement aiguisé.

Photo pêche au coup
La pêche au coup à la canne fixe

De nos jours, la pêche au coup est pratiquée par de nombreux adeptes quels que soient leur âge et leur milieu social. D′une part, l′abondance et la diversité des espèces de poissons expliquent en partie cette grande popularité. D′autre part, les techniques et le matériel ont considérablement évolué et l′image du pêcheur somnolant à moitié bourré devant un nombre important de cannes est désormais dépassée.

En effet, il existe maintenant des cannes à coup spécifiquement étudiées pour pêcher des carpes de plusieurs kilos. Ces cannes, qui ont une longueur variant généralement de 6 à 11 mètres, sont munies d′un élastique d′un gros diamètre placé à l′intérieur de plusieurs éléments. À cause (grâce ?) des risques de casse de l′élastique, le combat est souvent rude, parfois très long et toujours plus sensationnel que lorsqu′on pêche au lancer.

Ce type de pêche peut se pratiquer à l′asticot ou à la graine (maïs, blé, ...), mais aussi aux pellets ou à la pâte.

Parce qu'elle nécessite beaucoup d'attention et le support manuel de la canne, la pêche au coup se pratique sur des durées de 12 à 13h maximum, en journée.

Il s'agit inconstablement d'une autre façon de pêcher la carpe, très plaisante également, qui apporte sont lot de sensations et possiblités de pêche. C'est une technique qui réclame beaucoup d'attention en action de pêche, une attention particulière à l'amorçage, et qui permet d'attraper d'autres poissons que des carpes.

La pêche au lancer

C'est cette technique de pêche qui est principalement abordée sur Karpeace et de faon générale dans les médias. Comme son nom l′indique, elle se pratique avec une ou plusieurs canne(s) équipée(s) d′un moulin et donc ... destinée(s) à propulser l′appât au gré de votre bon vouloir.

Ici aussi les techniques ont considérablement évolué et dans la panoplie du carpiste moderne, on trouve dorénavant des cannes spécialement conçues pour cette pêche, le rodpod, ainsi que des détecteurs de touches.

Les principaux avantages de ce type de pêche sont :

  1. la facilité dans le choix du poste à pêcher.
  2. la possibilité de pêcher loin du bord.
  3. la possibilité de pêcher la nuit et de faire de longues sessions.
  4. la diminution du risque de casse et donc, la possibilité de capturer de gros poissons.
  5. ...

Comme pour la pêche au coup, une connaissance du poisson et de son milieu est gage de réussite car si pêcher au lancer se résumait à avoir la meilleure canne couplée au meilleur détecteur, cela serait trop facile, non ?

En terme de durée, la pêche au lancer se pratique, selon les conditions, tantôt en session courte, dite "rapide", qui peut aller de 1, 2, 3 à 12 heures, tantôt en session moyenne, de 12 à 48 voire 72h, tantôt en session longue, de 72h à une voire deux semaines de pêche intégrale !

Les variantes dans la pêche au lancer

Il existe de nombreuses variantes dans la pêche au lancer, presqu'autant que l'imagination le permet. En voici quelques unes.

La pêche au flotteur

La pêche à la carpe au flotteur relève tout simplement de la pêche à l'anglaise : un canne de 3m60 minimum, un moulinet, du fil, un flotteur, un bas de ligne et c'est parti. C'est une pêche qui se situe à mi-chemin entre la pêche au coup et la pêche au lancer, et qui se pratique essentiellement en bordure, car il faut toujours restreindre au maximum la longueur de la bannière, ceci afin d'assurer un bon ferrage.

C'est une technique très intéressante en étang, lorsque le cheptel n'est pas constitué de grosses carpes ( > 10kg). En pêchant au flotteur, il faut rester concentré en permanence, agir sur un amorçage précis et rapide. Vous capturerez d'autres poissons comme des carrassins, des rotengles, des tanches ... bref de la blanchaille.

Feeder
La pêche au flotteur

Ce mode de pêche peut se pratiquer sur le fond, entre deux eaux ou en surface. Généralement, on pêchera cependant sur le fond.

En guise de montage, ce sera le plus souvent un montage sans cheveu qui sera utilisé, avec un bas de ligne en 18 à 20 centièmes. Le corps de ligne dépend simplement du lieu de pêche. Si le plan d'eau ne présente pas de difficultés particulières, du nylon de 30/100 suffit amplement.

Cette façon de faire oblige le pêcheur à beaucoup de souplesse lors du combat. En effet, en s'équipant d'un bas de ligne plus fin que le corps de ligne, les risques de casse sont plus élevés. Il s'agit donc de tenir compte du cheptel en place et de faire preuve de doigté, rien ne sert de laisser traîner ses bas de ligne dans la bouche des carpes.

Le choix du flotteur dépendra en grosse partie des conditions climatiques.

La pêche au feeder

La pêche au feeder est une technique qui a été développée en Angleterre il y a de cela quelques années.

Le feeder est une méthode très efficace pour déclencher l’activité des carpes. L’amorce intéresse aussi les poissons blancs, mais les carpes ne sont jamais bien loin.

Feeder
Feeder classique

Il s'agit d'un montage universel, utilisable en étangs, gravières, rivières, grands lacs et autres lieux susceptibles de comporter des cyprinidés. Les feeders dégagent des trainées sapides qui attirent les carpes lorsqu'elles arrivent à proximité du montage. Les carpes savent que la nourriture est présente et elles répondent plus favorablement aux appâts agglomérés de farines, de pellets voire de graines ou de bouillettes concassées.

Le corps de ligne dépend simplement du lieu de pêche. Si le plan d'eau ne présente pas de difficultés particulières, du nylon de 30/100 suffit amplement à sortir de belles carpes.

Le choix du feeder n'est pas simple, car il existe de nombreux modèles. Du simple ressort amorçoir au plomb creux, en passant par le feeder plombé, chaque modèle s'utilise dans des conditions de pêches propres.

La pêche à rôder ou stalking

Dernière mode en matière de mode de pêche, le stalking, ou pêche à rôder, consiste à se munir d'un minimum de matériel pour aller traquer les carpes le long des berges, en session rapide, généralement de quelques heures.

C'est une façon efficace et légère d'aller chercher le poisson où il se trouve.

Luc Petit, émerlillonais en puissance et karpeacien à ses heures perdues, en parle magnifiquement bien sur le forum, voilà comment il nous explique le stalking / la pêche à rôder.

Eric B, membre du forum, a quant à lui mis en place une technique très personnelle qui allie la pêche au coup et la pêche au lancer. Impossible me direz-vous ! Eh bien voyez par vous-même comment le bougre pêche en stalking avec une canne au coup.

Commentaires (0)













captcha
La photo du mois
Photo du mois
Carpiste Loris
© 2006-2014 Karpeace | Mentions légales | Logos et bannières | Powered by e-lLess Création et référencement de site internet